4 milliards d’euros dorment sur des comptes de personnes décédées

D’après la Cour des comptes, en France, 654 000 centenaires ont toujours un compte en banque. Sachant que la France a environ 20 000 centaines vivants, l’écart appartient à des personnes aujourd’hui décédées. Entre ce compte en banque et leur assurance vie, ce sont plus de 4 milliards d’euros qui dorment aujourd’hui, au grand profit des banques.